Au nom de la publicité

Au forum d’actualité Jean-Pierre de Kerraoul, PDG de Sogemedia est convaincu que la PHR doit soigner ses relations avec la publicité.

 

La publicité et la PHR, c’est une histoire… de longue date ! Pourtant, Jean Pierre de Kerraoul est affirmatif, on ne se soucie pas assez de la publicité. « On doit montrer que la PHR est une presse fiable sur laquelle on peut compter. » Pour cela il faut lisser les liens entre les deux acteurs. « Le jeu d’erreurs affecte l’image de la PHR et porte préjudice au collectif, surtout lorsqu’il y a des montants importants en cause », explique-t-il. Le litige avec Toyota, annonceur de la PHR déçu des erreurs commises par les titres, est l’une des raisons de son discours. « Beaucoup oublient de passer les pubs, ne respectent pas les formats ou les dates limites. »

La solution ? JPK n’en démord pas : « Il faut être plus  attentif à la bonne exécution des campagnes de pubs nationales même si elles ne sont pas assez rémunératrices. » Une nécessité pour faire vivre la presse hebdo et soigner l’image de cette dernière. « Pour cela on veut récompenser les bons élèves avec 300€, auxquels on ajoute 1 % du chiffre d’affaires de l’année. »

 

Manon CRUZ