Le bassin de vie pour des hebdos plus efficaces

L’échelle ultralocale a été au cœur de la conférence de ce 2 juin “Un journal, des bassins de vie – Micro bassins, méga business”. En jeu pour la Presse hebdo régionale ? Des retombées publicitaires à dynamiser et des offres éditoriales plus attrayantes.  

 

Jean-Pierre de Kerraoul : « J’ai une histoire à vous raconter… »

En propos liminaire, le PDG de Sogemedia (L’Observateur du Douaisis) a souhaité remonter le fil de l’histoire. Il a ainsi mis en avant les différentes étapes de l’organisation de la vie sociale : du feu des premiers hommes au paroisses des ecclésiastiques du Moyen-Age en passant par les départements des Révolutionnaires. Pourquoi remonter aussi loin ? Pour montrer l’évolution permanente de la structuration des territoires. Et comprendre toute l’ampleur du défi qui se dessine pour la PHR du futur.

 

Xavier Guillon : « La finalité, c’est de laisser une trace dans l’esprit du consommateur »

À plusieurs reprises, le président de France Pub a insisté sur la pertinence des statistiques locales par rapport à celles nationales. Au lieu de masses, les données sur des zones précises sont plus parlantes. Avec l’institut de sondage Sofres, il a déterminé des bassins de vie, des espaces où les habitudes de consommation sont communes. Toutes ces statistiques très précises peuvent plus facilement convaincre de potentiels annonceurs. D’ailleurs, les éditeurs de PHR devraient d’ailleurs avoir accès gratuitement à un jeu de chiffres (automobile, bricolage-jardinage, électroménager, grandes surfaces) pour leurs départements.

 

Cécile Dupont : « La PHR a été toujours été axée sur ses territoires, mais elle doit coller aux nouveaux bassins de vie. »

La directrice de La Gazette Ariégeoise a évoqué le propre cas de son département. Elle a évoqué le problème que pose le nord de l’Ariège, plus tourné vers Toulouse que vers Foix. Les potentiels lecteurs habitent bien dans ce territoire pyrénéen, mais travaillent ou se divertissent dans la Ville rose. Pour attirer le chaland, l’éditeur peut par exemple créer un journal mensuel au lieu d’hebdomadaire, mais avec des pages loisirs propres à ce secteur.

 

Jérôme Hereng